Sentence arbitrale Reine Bérengère

Acquisition d'un document prestigieux lié à la Reine Bérengère : une sentence arbitrale de 1226 !
Sentence arbitrale

Ce document, acquis par les Archives départementales de la Sarthe en vente publique en 2018, est présenté dans l’exposition "L’art du partage : quinze ans d’acquisitions aux Archives départementales de la Sarthe".

 

En octobre 1226, la reine Bérengère de Navarre (1163-1230), veuve du roi d’Angleterre Richard Cœur de Lion, vient arbitrer une querelle entre le seigneur Gervais de Cogners et le collège de chanoines de Saint-Pierre-de-la-Cour : le seigneur et ses héritiers doivent acquitter une amende de soixante livres en cas de nouvelle injure ou menace adressée au chapitre. 
De proportions modestes (21 x 10 cm), ce document sur parchemin est rédigé en latin. 

On peut lire au tout début du texte de la charte
« B. [erengeria], Dei gr[ati]a humilis Angl[orum] regina » (« Bérengère, par la grâce de Dieu humble reine des Anglais »).

 

 

 

ad72.1.jpg

 

 

Visuel : sentence arbitrale donnée par Bérengère de Navarre dans un conflit qui oppose le chapitre cathédral de Saint-Pierre-de-La-Cour à un seigneur, Gervais de Cogners, 26 octobre 1226 (Archives départementales de la Sarthe, sous-série 1 J).