The Royal Abbey of l'Epau

La Sarthe à l'heure anglaise !
The Royal Abbey of l'Epau

En mars 2017, les éditions Libra Diffusio publiaient l’ouvrage « L’Abbaye Royale de l’Epau », avec le soutien du Département de la Sarthe et du Centre culturel de la Sarthe.
Dans cet ouvrage rédigé par Michel Niaussat et illustré par Simon Lagoarde, le moine cistercien, mettait en évidence le caractère royal de l’édifice sarthois. Un an après la parution de l’ouvrage, une version traduite en anglais est désormais disponible ! « The Royal Abbey of l’Epau » est l’un des rares ouvrages sur la Sarthe traduit en anglais, grâce au talent de la traductrice Margaret Wilson Fuller. Plus qu’une ré-édition d’ouvrage, ce livre est un nouvel outil de promotion touristique pour la Sarthe, parmi les nombreuses possibilités déjà offertes aux touristes anglophones.

 

Queen Berangaria of Navarre

La fondatrice de ce lieu, la Reine Bérengère de Navarre entre dans la dynastie des Plantagenêts par son mariage avec le Roi Richard Cœur de Lion, en 1191, et reçoit le titre de Reine d’Angleterre.
Même s’il est communément accepté de dire que Bérengère ne s’est jamais rendue sur ses terres anglaises, la proximité géographique et historique de l’Epau avec le Royaume-Unis est indéniablement établit.  Ainsi, plus de 7 siècles séparent la fondation de l’abbaye (1229) et la visite historique de la Reine-Mère Elisabeth en Sarthe en juin 1984. La Queen Mum s’est d’ailleurs recueillie sur le gisant de son illustre aïeule.

 

Contexte historique

Considéré comme le « berceau de la dynastie Plantagenêt », le Maine et plus précisément  la ville du Mans, est le lieu qui a été choisi par Geoffroy le Bel, comte d’Anjou et du Maine et duc de Normandie pour épouser Mathilde l’Emperesse, héritière du royaume d’Angleterre et descendante de Guillaume le Conquérant.
Geoffroy, surnommé Plantagenêt à cause du brin de genêt qu'il avait l'habitude de porter à son chapeau, meurt en 1157. Il sera inhumé dans la cathédrale du Mans. Son effigie est représentée sur un émail champlevé (communément appelé l’émail Plantagenêt), un témoignage exceptionnel conservé au Carré Plantagenet.
Son fils Henri II Plantagenêt, né au Mans en 1133, épouse Aliénor d’Aquitaine. Ensemble ils vont se constituer un véritable empire allant de l’Ecosse à la Gascogne. Henri II est ainsi : roi d’Angleterre, duc de Normandie, duc d’Aquitaine, comte d’Anjou et du Maine, seigneur de Bretagne, seigneur d’Irlande et seigneur du Pays de Galles, seigneur de Bretagne, seigneur d’Irlande et seigneur du Pays de Galles.

« The Royal Abbaye of L’Epau"», un auteur, un photographe et une traductrice

Le père Michel Niaussat, moine cistercien, connaît bien l’Abbaye de l’Épau pour être l’un des tous premiers à avoir participé à sa restauration et à sa valorisation pour en faire ce lieu majeur du patrimoine sarthois. Aux Editions Libra Diffusio, il a notamment publié Les chemins d’errances (2007), Le Nobel et le Moine – Dialogues de notre temps (2009), avec le Professeur Luc Montagnier, qui a rencontré́ un vif succès, Solesmes 1010-2010. La Paix bénédictine, beau livre sur le millénaire de l’Abbaye de Solesmes ou encore Gianluca ou la liberté́ de penser (2013).

Simon Lagoarde est photographe par passion depuis plus de 10 ans. Il a notamment signé les visuels de l’exposition "72 Produits Made In Sarthe" mettant en valeur les produits fabriqués dans le département. Son sens de l’esthétique et son regard décalé font de lui un photographe polyvalent. Il a également réalisé les photographies de La Sarthe, terre d’étoilés aux Éditions Libra Diffusio (2016).

Britannique et canadienne, Margaret Wilson Fuller, a étudié à l’Université d’Edimbourg ainsi qu’à l’Université de Colombie Britannique, Canada. Spécialiste de la traduction du français vers l’anglais, elle a participé à la traduction de nombreux ouvrages - Jours d'été (Summer Days), Dans le pli des collines (In the Fold of the Hills) ou encore Sur la Route 66, Carnets de voyage (Down Route 66, a Travel Diary). En 1999, sa traduction de Sauvage Sauvageon (Savage Rose) a permis de révéler aux anglophones l’auteur canadien-français, Marguerite Primeau.

 

Haut lieu culturel Sarthois

Considéré comme l’un des fleurons du patrimoine Sarthois, ce joyau cistercien est l’objet de toutes les attentions. Propriété du Département depuis 1959, l’Abbaye Royale de l’Epau connait de nombreuses périodes de restauration. Récemment confiée au Centre Culturel de la Sarthe, l’Abbaye connait depuis près de deux années, un accroissement d’activité sans précédent. Une politique d’animation dynamique en fait un véritable haut lieu culturel du territoire.

 

Développement touristique de la Sarthe

Conscient des ressources et du potentiel touristique de son territoire, le Département de la Sarthe a adopté, fin 2017, un nouveau Schéma départemental de Développement Touristique.
Structuré en 5 axes stratégiques, cette nouvelle feuille se propose, entre autre, de miser sur le paysage patrimonial en prenant appui sur des marqueurs forts.
L’Abbaye Royale de l’Epau, propriété départementale et haut lieu de développement culturel et touristique sarthois n’était pas en reste dans cette offre à destination des touristes anglais :

 

Pour aller plus loin
Le livre est en vente à la boutique de l'Abbaye

Articles en relation

Père Michel Niaussat & Simon Lagoarde
Père Michel Niaussat & Simon Lagoarde, by meneyrol