A propos du Festival de l'Epau 2020

fde2020_a_propos

 

Le Conseil Départemental et Sarthe Culture présentent la 38e édition du Festival de l’Épau.

Organisé au sein de l’Abbaye Royale bâtie en 1229 par Bérengère de Navarre alors veuve de Richard Coeur de Lion, le Festival trouve là l’écrin idéal : musique vocale et sacrée dans l’Abbatiale, musique de chambre et profane dans le Dortoir aux Moines, fin de soirée dans le Magic Mirror.

Ce lieu prestigieux et très identifié accueille, cette année encore, des artistes de renommée internationale dans une programmation fidèle à sa réputation faisant toujours la part belle à la voix : la pétillante soprano Patricia Petibon, un des ténors les plus sollicités Emiliano Gonzalez Toro acclamé sur les scènes lyriques les plus prestigieuses ainsi que la nantaise Anne Magouët, soprano baroque qui avec succès, met ses pas dans ceux de Björk : la jeune génération de chanteurs souvent révélée à l’Épau est également présente avec Ana Quintans, soprano découverte à Salzburg par William Christie, Nathalie Pérez, mezzo-soprano lauréate du Concours Kathleen Ferrier et Benoît Rameau, ténor distingué de l’Académie Philippe Jaroussky.

La nouvelle acoustique de l’Abbatiale permet d’accueillir des ensembles prestigieux et de grandes formations instrumentales. En ouverture du Festival, le mythique programme Tous les matins du monde est interprété par l’ensemble La Chapelle Harmonique que dirige le précoce et talentueux Valentin Tournet puis l’Orchestre national d’Île-de-France et son tout nouveau chef Case Scaglione nous entraîne dans la célèbrissime 4e Symphonie de Mahler. Enfin l’Ensemble Appassionato et son chef Mathieu Herzog qui incarne une nouvelle et singulière approche des oeuvres du grand répertoire clôturent le Festival.

La musique de chambre est mise en valeur avec une carte blanche au Quatuor Modigliani qui propose un concert consacré à Schubert et qui nous présente le tout jeune Quatuor Agate lors du Midi musical ainsi qu’une jeune violoniste, Fiona Monbet qui nous emmène faire une ballade irlandaise en After.

Le Festival poursuit son partenariat avec le Concours Long-Thibaud-Crespin afin d’accueillir chaque année, l’artiste lauréat. Consacrée cette année au piano et présidée par Martha Argerich et Bertrand Chamayou, l’édition 2019 a révélé Kenji Miura, pianiste japonais de 26 ans, déjà largement récompensé.

Le week-end s’adresse tout particulièrement aux familles avec un Carnaval des animaux conté par une Laurence Ferrari très jazzy et une scène ouverte aux ensembles amateurs et aux conservatoires de la Sarthe, occasion privilégiée pour le public de venir gratuitement en famille dans ce lieu patrimonial à visiter et faire visiter à tout âge.

Une édition également placée sous le signe de la passion partagée et de l’innovation. La nouveauté cette année sera l’accueil dans le Département de la Sarthe de l’Ensemble Squillante. Invité à se produire dans de nombreux festivals de musique classique, l’Ensemble Squillante sera accompagné de la violoniste Marina Chiche. Les musiciens qui composent cet ensemble seront présents tout au long de l’année auprès d’écoles de musique du réseau Départemental pour accompagner les jeunes musiciens sarthois dans leur préparation aux concerts Before qui ouvrent l’ensemble des concerts du Festival. Ce projet de résidence d’un ensemble programmé durant le Festival a pour objectif d’impulser sur la scène musicale de jeunes talents émergents.

La seconde actualité, consistera à donner la possibilité à de jeunes musiciens issus des pôles d’enseignement supérieur musicaux d’être programmés dans le cadre de concerts estivaux du Festival. Rendez-vous cet été pour découvrir ces jeunes talents parmi lesquels un ensemble sera sélectionné pour être programmé lors de l’édition 2021 du Festival.

Ces deux projets sont portés par le Service des Actions culturelles de la Direction de la Culture, service en charge du Schéma Départemental des enseignements artistiques. Ils visent à renforcer le lien entre les jeunes praticiens amateurs, les jeunes talents se destinant à une carrière musicale professionnelle et les artistes professionnels programmés dans le cadre du Festival de l’Épau dans le prolongement au soutien aux parcours d’enseignement.

Comme à l’accoutumée, les rendez-vous quotidiens de cette semaine musicale, du 12 au 19 mai sont rythmés par l’Accueil musical d’avant concert et par les After, après concerts, qui sont l’occasion de partager la musique dans un lieu de convivialité. Les publics scolaires bénéficient de rendez-vous spécifiques en journée pour découvrir la musique classique sous toutes ses formes.

Chacun peut à loisir profiter de l’offre de petite restauration au Café des Moines qui renouvelle sa carte en fonction de la production des jardins de l’Abbaye !

Très beau Festival à tous !

 

Dominique Le Mèner
Président du Conseil départemental de la Sarthe
Député honoraire

Véronique Rivron
Présidente de Sarthe Culture